<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://px.ads.linkedin.com/collect/?pid=1399801&amp;fmt=gif">
thisisengineering-raeng-0jTZTMyGym8-unsplash

Au coeur des datas énergétiques


 

   Notre experte, Violaine Vidal, data manager chez Sobre Energie, décrypte les enjeux des datas dans le management énergétique des bâtiments tertiaires. 

  1. De quoi parle-t-on quand on parle de datas énergétiques ?

"Il s’agit de données multiples et stratégiques au carrefour des bâtiments (m2), de l’énergie (kWh) et de l’ingénierie digitale.

Leur source ? Un écosystème complexe d’acteurs: distributeurs d’énergie (Enedis) et fournisseurs (comme EDF, Engie, Direct Energie…), gestionnaires des bâtiments, sous-traitants et mainteneurs, capteurs IOT, données météorologiques.

Sobre Energie exploite ainsi en 2021 sur sa plateforme digitale pour ses clients :

-60 Millions de données distributeurs (collecte en temps réel des kWh consommés)

-600 000 factures

-50 Millions de données provenant de nos capteurs d’ambiance (luminosité, température, humidité, présence)

-3 Millions de données climatiques (Degrés jours unifiés) selon la localisation des bâtiments

-données patrimoniales des bâtiments (typologie, m2, intensité d’usages)."

"Mesurer ne suffit pas. Il faut savoir exploiter ces données."

  1. Quel est l’enjeu du data management ?

"Savoir collecter, puis exploiter ces millions de données en les rendant fiables, régulières (pas de trous de données selon les mois ou les saisons) et homogènes (même unité ou période de référence).

Cela offre ensuite une double vision :

-un panorama d’ensemble des consommations de vos bâtiments. Pour savoir combien vous consommez et comment ?

-une photographie détaillée pour faire ressortir les bâtiments les plus énergivores, donc prioritaires. Vous pouvez aussi comparer un bâtiment en particulier avec un bâtiment semblable du reste du parc.

   A partir de données bien exploitées, les datas managers peuvent établir des scénarios pour aider nos clients à savoir où et comment agir pour améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments. Cela dépendra de la typologie de bâtiments, de son étiquette énergétique, des budgets, du temps de retour sur investissement.

Ces scénarios sont visibles instantanément sur notre plateforme digitale."

  1. Quel rôle jouent les datas pour le décret tertiaire ?

"Un rôle crucial. Toutes les données exploitées sur notre plateforme offrent un suivi dynamique des consommations mois après mois, par type de fluides, une fiche synthèse par site.

Un outil de management énergétique indispensable, qui constitue le socle de base du décret tertiaire : pour vous engager dans la trajectoire de -40% des consommations énergétiques d’ici 2030, il faut d’abord établir votre année de référence sur la plateforme de l’Ademe « Operat ». C’est le rôle des datas-managers de Sobre Energie de vous accompagner dans cette démarche, en fonction du profil et des consommations de votre parc.

Et ensuite, toutes les datas aident à construire des scénarios et des plans d’actions génériques et spécifiques. Ils permettent d’avancer sur le chemin du décret tertiaire en agissant sur les usages du bâtiment : mise en place de température de consigne, installation d’une GTB (gestion technique du bâtiment)…

L’enjeu ? Atteindre les objectifs fixés :

-soit en valeur relative, de -40% de consommation d’énergie finale d’ici 2030, -50% d’ici 2040 et -60% à horizon 2050.

-soit en valeur absolue : l’objectif est alors déterminé selon la catégorie d’activité (bureaux, établissements d’enseignement, établissements de santé, hôtellerie-restauration…), à moduler en fonction de l’emplacement géographique et des indicateurs d’intensité d’usage (ex amplitude horaire, taux d’occupation du bâtiment).

Ainsi l’objectif sera différent entre un bâtiment de bureaux standard situé dans le Var et un autre de bureaux open space dans les Ardennes."

    






 

Etude de cas La Poste

300

bâtiments

11,3%

de réduction de consommation

500

référents immobiliers

Découvrez ce que nous avons réalisé
pour répondre aux enjeux de La Poste

Etude de cas Université de Bordeaux

19%

de réduction de consommation

22%

de réduction
de GES

120

actions
proposées

Découvrez ce que nous avons réalisé
pour répondre aux enjeux de l'université de Bordeaux